DÉONTOLOGIE ET PROTECTION DES DONNÉES

DÉONTOLOGIE

  • Le coach/thérapeute est astreint au secret professionnel.
  • Il intervient avec le plus grand respect des personnes.
  • Il s'engage à développer ses compétences professionnelles, sa conscience de soi, son autocontrôle et son amélioration de façon continue.
  • Il prend tous les moyens propres à permettre la réussite de la demande des personnes, y compris en ayant recours, si nécessaire, à un confrère.
  • Il se tient dans une attitude de réserve vis-à-vis de ses confrères.
  • Il peut refuser une prise en charge pour des raisons propres à l' organisation, au demandeur ou à lui-même et dans ce cas, conseiller un autre professionnel.

LE RGPD

La loi européenne concernant le Règlement  Général des Données Personnelles (RGPD) est entrée en vigueur le 25 mai 2018. Cette loi vise à renforcer la protection et la sécurité des données des personnes.

Les données auxquelles j' ai accès ici au travers du formulaire de contact sont le nom que vous me communiquez et votre adresse mail, éventuellement  votre numéro de téléphone, si vous souhaitez que j' entre en contact avec vous.

Ce site Web est protégé par JIMDO.

Mon propre réseau informatique est sécurisé et régulièrement mis à jour.

Les cookies de navigation : Voir Charte de confidentialité et Cookies Policy en bas de page.

 

CHARTE DE CONFIDENTIALITÉ

Je suis l'unique administratrice de ce site, mes cordonnées figurent ici même.

Je m' engage à ne pas utiliser les données auxquelles je peux accéder à d'autres fins que celles prévues par mon activité, à les conserver en toute confidentialité, à les supprimer à votre demande, ou en cas de cessation d'activité (dans un délai de 30 jours).

Les éléments recueillis lors des suivis ne sont pas stockés sur disque dur, mais consignés dans des dossiers papiers, dont je garantis la sécurité pareillement.

Je m' engage à maintenir, stocker, détruire les dossiers, y compris les fichiers électroniques , d'une façon qui favorise la confidentialité, la sécurité et la vie privée des personnes et qui soit conforme aux lois et accords applicables.

Tout manquement à la politique de confidentialité expose le contrevenant aux articles 226-16 à 226-24 du code pénal.