Les tests d'intelligence : un outil insuffisant ? Partie 1

Les test de QI, un outil insiffisant ? Nicole Lapierre, Thérapeute Enfants Montpellier

Qu'est-ce-que l' intelligence ?

 

Depuis quand l' homme s’intéresse-t-il à mesurer son intelligence et à quoi cela sert-il ? Nous entendons parler d'intelligence multiple, d'intelligence émotionnelle, d'échelles et de mesures  : qu' en est il plus précisément ?
  En ce qui concerne la définition de l' intelligence,   le débat , ouvert il y a deux siècles, n' est toujours pas tranché.

En 1986, une vingtaine d'experts ont été interrogés pour produire une définition, mais il n' y a pas eu consensus.

 

Les théories sont nombreuses et complexes. Les scientifiques s’appuient pour l' énorme majorité sur des test psychométriques. On parle de " traitement de l' information en vue d'action", " adaptation", de "compréhension "(lier des évènements entre eux),  d '"apprentissage", de " synthétisation"...

 

L' intelligence est toujours aujourd'hui un concept mal défini scientifiquement. Et de plus, ce concept a  varié selon les époques, et selon les cultures !

Les études scientifiques, les avancées des neurosciences nous permettent de mieux observer aujourd'hui  comment se forment et se développent les processus cognitifs, ce qui les stimule et ce qui les entrave. Nous sommes  néanmoins sans certitudes  sur  tous les éléments constitutifs et processus.


Nous percevons le système de développement cognitif de l' enfant de façon plus détaillée, plus fine, et aussi plus complexe, mais il subsiste bien des inconnues. Le cerveau n' a pas encore livré tous ses mystères.

 

Les théories diverses : quelques repères

 

Les questionnements sur l' intelligence sont  très récents  dans l' histoire de l' humanité :  vers 1820 avec Frantz Joseph Gall qui pense que les fonctions intellectuelles sont liées à différentes zones du cerveau et  déduit que le développement de celles-ci va modifier la taille du cerveau et la forme du crâne. L' observation du crâne donnerait donc des informations sur les capacités de la personne. De là, le concept de  "la bosse des maths".

 

Vers 1860,   Francis Galton, cousin de Darwin, explore la piste génétique, la transmission des caractères héréditaires et la variabilité entre les personnes (personnalité-intelligence). Ces études sont fortement relancées aujourd'hui, avec beaucoup de controverses, en rapport avec de  possibles politiques d'eugénisme en découlant.

 

En 1905, Alfred Binet, médecin et psychologue français, conçoit les  premiers tests psychométriques. Ce sera le point de départ des tests de QI (Quotient Intellectuel) que l' on connait aujourd’hui.

A cette époque, l'enseignement devient obligatoire, et ces tests ont pour but  de déceler les enfants intellectuellement déficients, de façon à leur donner un enseignement particulier. 

A partir de là, on façonne en 1942 les tests de WECHSLER (David Wechsler, psychologue américain): les test WISC , avec de nombreuses versions au fil des années, utilisés très majoritairement dans les diagnostics de la constellation DYS, pour évaluer les grandes fonctions cognitives.

 

Charles Spearman, psychologue anglais,  découvre dès 1904 le facteur G (le  "facteur général" de l'intelligence) : le dénominateur commun de l' ensemble des aptitudes très diverses. Le facteur G, unanimement reconnu comme une réalité, suscite encore des discussions sur son origine et sa nature. Les théories contemporaines les plus largement acceptées  intègrent le facteur G.

 

Et enfin, en 1983, Howard Garner, professeur de psychologie, établit une théorie de sept puis neuf (en 1993) formes d'intelligences différentes, indépendantes les unes des autres  et sans hiérarchie : linguistique, logico-mathématique, spatiale, intra-personnelle, interpersonnelle, corporelle-kinesthésique, musicale, naturaliste, existentielle... ....  Cette théorie intuitive, qui n' a jamais été validée par aucune étude, provoque de nombreuses et vives critiques scientifiques  mais recueille un vif succès public, notamment dans le monde de l' éducation.

 

Des outils en évolution constante

 

Aujourd'hui il existe des centaines de tests  psychométriques ou de personnalité destinés à mesurer un trait psychologique (intelligence, comportement, personnalité, aptitude...) .  

Ils peuvent être complexes : tests analytiques, Wechsler, Army alpha et bêta, Rorsach, Thematic Apercetion Test ou plus partiels, ne mesurant que le QI et l'intelligence générale  : test Unesco, test des matrices progressives, etc... La liste est très  longue.

Ils sont utilisés en milieu scolaire, pour l' orientation des études, dans les cabinets des psychiatres et de psychologues, et en recrutement ...

 

Le test est  aussi entré dans notre quotidien, de façon ludique, avec les magazines, les sites en ligne, qui en proposent énormément.  Ça  peut être intéressant  et  favoriser notre réflexion, ça peut être amusant, mais attention, ça peut être frustrant aussi si on en espère des scores qu'ils ne nous donnent pas, ou des analyses qui ne nous correspondent en rien  !

Une multitude de tests, du plus sérieux au plus farfelu, balaye pratiquement tous les aspects de la personnalité.

 

Les données statistiques qui servent à établir ces tests sont aujourd'hui facilement accessibles et compilables grâce aux moyens informatiques et aux études lancées. Il faut derrière, bien entendu, des professionnels formés qui sachent comment manipuler ces données pour en extraire du sens. Donc, quand il ne s'agit pas des grands tests validés  évoqués ici, un peu de recul et de prudence  s'avèrent  nécessaire.

 

Les plus hauts QI (à partir de 135) peuvent postuler au très sélect club International MENSA qui propose des échanges et des évènements à ses membres dans un esprit humaniste.

 

Mais n' oublions pas que le résultat des tests peut être faussé.

En effet,  nos performances dépendent aussi de notre état général et de notre état mental. Le stress  peut fortement impacter nos capacités.

L' attitude du professionnel qui fait passer l'exercice est très importante en ce qui concerne les enfants, en raison d'une angoisse parfois  générée par la démarche. Pensons à rassurer nos enfants et à leur donner les outils pour relativiser.

 

Les enfants sont tous différents, chacun a ses propres forces et ses talents !
Les enfants sont tous différents, chacun a ses propres forces et ses talents !

Bibliographie

  •  "L'intelligence émotionnelle", Daniel Goleman, Ed J'ai Lu, 2014
  • "The mesurement of Adult Inteligence", David Weschler;, 1939
  • Wescler Intelligence Scale for children, 1939
  • Les formes de l' Intelligence, Howard Gardner, Ed Odile Jacob, 2010
  • A l'école des intelligences multiples, Bruno Hourst, Ed Librairies Eyrolles, 2009
  • La philosophie scientifique d'Alfred Binet, Revue d'histoire de sciences, 2009
  • Les intelligences de l' enfant, Revue Sciences Humaines, 2018
  • WISC-IV, une mesure des manifestations de l' intelligence chez l' enfant, Eric-Turon Largot, 2015
  • Dialogue sur la nature humaine, Boris Cyrulnick et Edgar Morin; Ed L' Aube, 2015